florence andoka

8.00

150gr
Dimensions : 14,5x19 cm
Papier cream
Deux feuilles pliées avec rabats
Tirage limité à 100 exemplaires

☞ Florence Andoka

« Il avait les traits inoubliables de Jean-Pierre Léaud. Un bonzaï, un Rubik’s Cube, des feuilles mortes, un bol ébréché, un cercle lumineux, une toile vierge, autant de symboles de notre monde entre ronds et carrés, ciel et terre. Comme la littérature a donné des romans à clés, Marion Bataillard a peint dans sa propre peinture une toile de Marc Molk. Des toiles jumelles, comme des âme sœurs. Le retour du Caravage, c’est ici Judith décapitant Holopherne, devenu histoire de cœur actuelle ou candaulisme morbide et inversé. Qui n’a jamais rêvé de coucher avec sa copine et une autre fille ? On pourrait ensuite exécuter cette nouvelle maîtresse, mettre sa tête dans un sac plastique, ça ferait de la nourriture pour le chat qui est à court de Whiskas. Il est toujours question d’un tiers invisible à sacrifier mais serait-ce vraiment de l’amour si l’on ne donnait que ce que l’on a vraiment ? »

Partagez sur les réseaux